La Motivation

Placé devant un ordinateur, un singe devait effectuer une tâche donnée, la progression d'une barre grise lui permettant de savoir s'il approchait ou non du but. Sachant bien sûr que ce terme était associé à une récompence: un verre de jus d'orange. Les scientifiques ont pu noter que les primates qui savaient qu'ils approchaient du but travaillaient mieux et commettaient moins d'erreurs. La motivation semble donc essentielle à l'accomplissement efficace d'une tâche donnée.

L'être humain, pour être efficace et s'investir dans ses activités, a aussi besoin d'avoir du sens et des choses suffisamment significatives pour lui. Et malheureusement, la motivation sur commande n'est pas à la portée de tous. Dans un monde économique où l'adversité se fait de plus en plus présente, nombreux sont ceux qui cherchent avant tout la sécurité et acceptent des activités sans intérêt. Ce comportement devenant ainsi leur chemin, ils se transforment en promeneurs, campant au pied de la montagne, admirant le sommet, devenant de plus en plus démotivés face à l'effort pour y parvenir. La première question à se poser serait: en quoi ce que je fais est-il relié à mes buts importants, à mes objectifs personnels et professionnels dans la vie? Que celui qui prend conscience que son job n'est pas aligné avec ce qu'il recherche ne s'étonne donc plus d'être démotivé. Parmi les nombreuses techniques pour mieux se connaître et se motiver, le coaching ou la programmation neurolinguistique (PNL) sont particulièrement bien adaptés.

Un jour, un grand patron se lamentait devant le peu d'entrain et de motivation affiché par la plupart de ses employés. Pourtant, lorsque je rencontre ces mêmes employés au bowling du coin, ils s'amusent comme des enfants. Ils débordent d'énergie et sont enthousiastes. Souvent, ils oublient l'heure de fermeture. Le tenancier doit parfois, et avec insistance, les contraindre à quitter l'établissement. S'il leur accordait une prolongation de temps, ils feraient bien volontiers une heure supplémentaire ou deux.

Comment est-ce possible ? Se demanda-t-il. C'est bien simple lui rétorqua l'un de ses cadres. Lorsque ces personnes jouent au bowling, elles prennent du plaisir parce qu'elles comprennent et ressentent ce qu'elles font. Mais surtout, c'est parce qu'il y a un résultat concret et immédiat. Elles voient et entendent la boule rouler et les quilles tomber. C'est un stimulant et un excitant qui motive à faire mieux la prochaine fois. Et la prochaine fois, c'est déjà maintenant, au prochain coup ! Elles ont la possibilité, directement et personnellement, de pouvoir influencer et améliorer le résultat. Dès lors, s'impliquer et progresser, en pouvant se comparer à un score idéal à atteindre ou aux joueurs d'à-côté, donne du sens et fait sens.

Mais si l'on plaçait maintenant un grand cache entre les quilles et le joueur, et que ce dernier ne puisse plus voir la boule rouler et les quilles tomber, on s'apercevrait que le jeu perdrait très vite de son attrait par manque de sens. Le joueur finira par se lasser et perdre toute sa motivation, puisque dans l'impossibilité d'influencer quoi que ce soit pour corriger et améliorer ses résultats, réussir son objectif et obtenir de la reconnaissance des autres.

Ch. de l'Aurore 14                                                                                                                                                     026  912 88 00    Mobile  079  912 44 44 CH-1630 Bulle                                                                                                                                                               michel.liardon@coaching-partner.ch